Langues et dialectes arabes au prisme de l’expérience de la migration : représenter, traduire, (re)nommer – 29 avril 2020

Séminaire DIU H2M & LIMINAL, coordonné par M.C. Saglio Yatzimirsky & A. Galitzine-Loumpet

Langues et dialectes arabes au prisme de l’expérience de la migration : représenter, traduire, (re)nommer 

   Séminaire confiné en vidéo-conférence, 29 avril 2020 à partir de 17h avec : 

  • Abdulrazak ALJUMAA 
  • Safae ANNANE
  • Amir AZAIZA 
  • Nesrine JARTILA  

Modération : Hayatte Lakraâ (LIMINAL) assistée par Cherif Yacoubi (LIMINAL) 

Image du bandeau : Fadi Yazigi, artiste de Syrie 

Présentation des intervenants : 

Abdulrazak ALJUMAA a obtenu le bac scientifique en 2011 à Homs en Syrie. Il souhaitait devenir architecte mais n’a pas pu poursuivre ses études supérieure étant recherché en Syrie en raison de ses activités militantes et sa participation à des manifestation contre le régime de Bachar Al Assad. Il a été cofondateur d’un journal papier et électronique nommé « Emissa » (nom Grec de la ville de Homs). Il a suivi plusieurs formations  au métier de journaliste en 2012 en Turquie dont une à la « Civil Society and Democracy in Syria »  et une formation en montage vidéo sous la direction de Naji al Jerf, militant et réalisateur, engagé contre l’État islamique et le régime de Bachar al-Assad, assassiné fin 2015 à Gaziantep. Il a créé avec deux amis une école destiné aux enfants orphelins en 2013. Gravement blessé lors de l’explosion d’une bombe en 2014, il s’est d’abord réfugié en Turquie avant d’arriver en France le 15 mars 2015.où il a obtenu le statut de réfugié. Il a suivit  des cours de français à « Pierre Claver », il est depuis bénévole dans cette association. Il a obtenu une licence d’arabe classique à l’INALCO avec mention Bien. Il est actuellement en train de suivre le diplôme DIU H2M. Il est devenu Français en 2020. Abdulrazak Aljumaa  a également une grande connaissance en droit d’asile, ayant depuis son arrivée en France aidé et accompagné un très grand nombre de réfugiés dans leurs démarches relative au droit d’asile, rédaction de récit OFPRA, démarche Ofii en vue d’obtenir CADA et/ou ADA. Il maîtrise l’arabe classique, le dialecte syro-libanais et les dialectes moyen-orientaux, il parle également français niveau C1 et l’anglais niveau A2.

Safae ANNANE est originaire du Maroc. Elle y a obtenu un BAC scientifique, une Licence d’études fondamentales option Géographie et une 2ème année de Licence professionnelle Médiation sociale – animation socioculturelle. Elle a, par ailleurs, suivi avec succès une formation d’éducatrice jeunes enfants. Par la suite, elle a effectué un stage de six mois au sein de l’association Bayti, ONG reconnue d’utilité publique qui œuvre pour les enfants en situation difficile au Maroc. Elle a également occupé un poste de contractuelle comme professeur des écoles en petite section de maternelle pendant une année. Arrivée en France en 2013, elle travaille pour le Centre d’Action sociale protestant, association reconnue d’utilité publique organisée en trois branches – Accès au droit, Accès au logement, Accès à la vie sociale. Dans ce cadre, elle intervient en tant que médiatrice sociale auprès des mineurs non accompagnés étrangers (MNA) dans le 18ème arrondissement (quartier Goutte d’Or).En parallèle, elle prépare le DIU H2M Hospitalité – Médiations – Migrations co-habilité par l’Université Paris Descartes et l’INALCO. Elle parle français et a une parfaite maîtrise de l’arabe littéral et de ses différents dialectes régionaux maghrébins, égyptien et moyen-orientaux.

Amir AZAIZA est né  à Jérusalem. Titulaire d’une Licence en Droit de l’université de Birzeit en 2014, il devient avocat au barreau palestinien de Ramallah, en 2016. Arrivé en France en septembre 2016, il intègre l’Université Paris Dauphine en partenariat avec l’École Normale Supérieure de Paris, en 2017. Il y obtient un Master 2 en Relations internationales et développement (Peace Studies). Il a étudié la géopolitique internationale et la justice transitionnelle, entre autres. Son intérêt pour les efforts internationaux de réalisation de la paix l’amène à se rendre sur le terrain pour étudier le conflit à Chypre, et proposer une hypothèse de sortie de crise in situ. En 2019, il complète sa formation par un Master 2 en Histoire et sciences sociales, parcours Moyen-Orient et Maghreb à l’Institut National des Langues et Civilisations Orientales (INALCO). Son mémoire de fin d’études porte sur l’histoire des chrétiens d’Orient en Palestine, de 1948 jusqu’à l’accord d’Oslo. Actuellement, il suit les cours du DIU H2M Hospitalité, Médiations, Migrations à l’Université Paris Descartes et à l’INALCO. Il maîtrise l’arabe littéral et les différents dialectes levantins (palestinien, sa langue d’origine, mais aussi le syrien, le libanais et le jordanien), le français, l’anglais, l’hébreu et débute en turc.

Nesrine JARTILA née en Algérie, de nationalité tunsienne. Elle a obtenu un Baccalauréat Mathématiques puis a intégré l’école d’aviation ou elle a fait des études de pilotage avion – elle a  réussi la partie théorique et a pu savourer le moment de voler mais seulement pour quelques heures. Elle suis arrivés en France en 2014 pour faire des études d’informatiques et a commencé en parallèle à travailler en tant que interprète médicale avec les ambassades du moyens Orient, ce qu’il a tellement passionnée qu’elle a décidé de de  faire des études d’interprète et qu’elle s’est inscrite en licence de juriste linguiste, cette formation l’ai aidé à  intégrer le domaine de l’interprétation judiciaire où elle j’exerce depuis 2017. Elle suit actuellement le DIU H2M. En tant qu’interprète judiciaire, elle a  travaillé avec des CADA en 2018, la PAF en 2019, le TA de Paris depuis 2018 et  les commissariats de police depuis 2019.

Hayatte LAKRAA enseigne au Modern Language Centre à King’s College, Londres. Titulaire d’un Doctorat en Littérature Comparée sur les « identités musulmanes » dans le roman féminin anglophone et francophone après le 11 septembre 2001, elle s’intéresse aux processus de création artistique et aux situations langagières en contexte de migration. Elle a publié notamment « Im/Mobility, Power, and In/Visible Refugees » dans l’édition spéciale Postcolonial Text (décembre 2017), « Entre subjectivation et dé-subjectivation : La “crise de la parole“ face à l’expérience de l’exilé » (avec Siamak) (Subjectivités face à l’exil, Journal des Anthropologues, déc. 2018). Hayatte a également présenté « Narratives of Mobility and Mobile Narratives : Literary and Visual expression of Migration across camps in Northern France » (Université de Lancaster, 2017) et « Welcome to the Jungle ! Subversion and Cultural Representations in the Calais Camp » (Université de Manchester, 2017). Elle collabore avec le projet  « ARISE : Analysing Refugee Inclusion in Southern Europe » et le « Migration Research Group » de King’s College, Membre de LIMINAL, elle mène des terrains à Calais, Douvres et Londres.

Cherif YACOUBI est titulaire d’un master en anthropologie du monde Amazigh à Bejaia en Algérie (2016). Après avoir exercé le métier d’enseignant de la langue Amazighe pendant un an en Kabylie, il a décidé en 2017 de préparer un master recherche en ethnologie à l’université de Paris-Descartes sur des problématiques liées à l’exil et aux exilés (« Les dynamiques identitaires au sein des campements informels à Paris », sur l’expérience, le vécu et les formes d’organisation des exilés à Paris). Il intervient comme traducteur dans le cadre du projet Migrantour en partenariat avec l’Université de Paris-Descartes. En janvier 2019 il rejoint l’équipe ANR LIMINAL comme stagiaire, et mène différents terrains sur les campements nord-parisiens, dans le CHUM d’Ivry Emmaüs solidarité et à la frontière franco-italienne (Briançon) sur les interactions entre populations immigrées et population locale, sur les questions de l’accueil et de la prise en charge des personnes exilées, et sur l’élaboration d’un lexique de l’exil.

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.