Séminaire doctoral Inalco / ANR Liminal (1) : Intermédiaires, interprètes, médiateurs ? Statuts et champs d’intervention. 22 janvier 2018

La première séance du séminaire doctoral Inalco / ANR LIMINAL aura lieu le 22 janvier 2018 de 14h à 17h (salle des plaques, 2 rue de Lille 75007 Paris) – entrée libre.

 Intermédiaires, interprètes, médiateurs ? Statuts et champs d’intervention 

séance introductive coordonnée par Marie-Caroline Saglio Yatzimirsky & Alexandra Galitzine-Loumpet (CESSMA),

avec  :

  • Wenjing GUO (centre de la Rochefoucault, Association Aurore anthropologue) : 
  •  Bénédicte PARVAZ AHMAD (ANR LIMINAL, ERTIM/ INALCO) :  Rôles et difficultés des interprètes auprès des demandeurs d’asile
  • Anaïk PIAN (U. de Strasbourg,) : Interpréter l’asile. Des trajectoires aux pratiques, logiques institutionnelles et logiques d’acteurs. 

Présentation des intervenantes

Wenjing Guo est anthropologue, chercheuse associée au CESSMA et responsable du centre La Rochefoucault géré par Aurore.

Bénédicte Parvaz Ahmad est titulaire d’un master professionnel Traduction, Rédaction et Médiation multilingue, spécialité hindi (2014, Inalco) ainsi que d’un master recherche en Sciences du langage sur la traduction judiciaire entre le hindi et le français (Inalco, 2016).Elle a également été interprète et traductrice en hindi, urdu et pendjabi dans le secteur médico-social (2006-2009), et est interprète pour l’OFPRA, la CNDA et divers CADA (2009-2016), interprète expert près la Cour d’Appel de Paris depuis 2009 puis traductrice expert depuis 2012. Chargée de cours à l’Inalco en hindi depuis 2012, elle est effectue une thèse sur l’élaboration d’un glossaire multilingue du droit pénal en hindi, urdu, pendjabi et français.

Anaïk Pian est maitre de conférence est maitre de conférences en sociologie à l’Université de Strasbourg (Dyname). Ses recherches portent sur les migrations internationales, les pratiques et situations de frontières, appréhendées plus récemment en lien avec les questions de santé et d’interprétariat. Elle participe actuellement à deux programmes de recherche, l’ANR Babels (coordination Michel Agier) et l’ANR Migsan (coordination Anne-Cécile Hoyez) où les questions d’interprétariat sont traitées dans le cadre de la demande d’asile et de l’accès aux soins. Elle a notamment publié : « La fabrique de l’interprétariat auprès des immigrés atteints de cancer : la place des proches en question » in F. Douguet, F. Leborgne-Uguen et S. Pennec (dir.), Les négociations du soin. Les professionnels, les malades et leurs proches, Rennes, PUR, 2014 : 193-204; « D’une Europe à l’autre, une vie faite de frontières », Migrations Société, vol. 28, n° 64, 2016 : 135-150;  Devenir interprète bénévole dans des associations de solidarité à destination de sans-papiers et demandeurs d’asile. Une analyse en termes de carrière », Sociologie, n°4, vol. 8, p.351-368 (sous presse) et a coordonné (avec Cécile Canut) le numéro thématique  : « Dire la violence des frontières. Mises en mots de la migration vers l’Europe », Revue européenne des migrations internationales, sous presse. 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.