Ouverture de la base de données multilingue Migralect.org – parlers en migration, langues aux frontières

Nous avons le plaisir d’annoncer la mise en ligne de 

Cliquez sur le logo pour accéder au site

MIGRalect.orgParlers en migration, langues aux frontières est une base de données constituée dans le cadre du programme collaboratif LIMINAL (Linguistic and Intercultural Mediations in a context of International Migrations) financé par l’Agence nationale de la recherche (2017-2021) et porté par l’INALCO. L’intitulé vient de deux mots : migra pour migration et lecte, un langage propre à des catégories de personnes. MIGRalect.org comporte plus de 2194 mots,  223 documents et près de 600 notices de mots documentées dans cinq langues majoritaires : l’arabe (en particulier l’arabe soudanais et l’arabe syrien), le persan (dari-farsi), le pashto, l’ourdou, et le tigrinya, plus un lexique dit MIGR, qui regroupe les mots employés dans des situations de frontière ou d’asile, les contextes de leur usage et les référents dans les régions et pays d’origine et de transit. Tous ces mots et expressions restituent les dimensions culturelles, sociologiques, politiques, poétiques des parcours de migration et proposent une cartographie des parlers de la migration entre 2016 et 2021.

Les pratiques langagières en situation de migration sont faites de violence et d’imposition mais aussi d’emprunts, de détournements et de créativité. C’est ce que MIGRalect.org tente de restituer grâce au travail de chercheurs et d’acteurs plurilingues en migration.

Extrait de notice de mot MIGR :

Cliquez sur l’image pour accéder à la notice

 

Cliquez sur l’image pour accéder à la notice

 

Exemple de notice en langue :

et

Cliquez sur l’image pour accéder à la notice

 

 

 

Pour l’équipe de MIGRalect.org,

Marie-Caroline Saglio-Yatzimirsky & Alexandra Galitzine-Loumpet

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.