Parution. Lingua (non) grata. Langues, violences et résistances dans les espaces de la migration. Sept. 2022

Nous avons le plaisir d’annoncer la parution de l’ouvrage collectif Lingua (non) grata, langues, violences et résistances dans les espaces de la migration aux Presses de l’Inalco, sous la direction de Marie-Caroline Saglio-Yatzimirsky & Alexandra Galitzine-Loumpet, 4ème publication du programme Liminal.

Cet ouvrage présente une perspective inédite pour aborder par les langues ce qui se joue en migration : une expérience politique, de violences et de résistances.

Que font les migrations aux langues et les langues aux migrations ? Dans la crise de l’accueil des migrants qui secoue l’Europe depuis 2015, les langues sont les grandes oubliées des politiques publiques. Pourtant, dans les territoires de l’asile, des dizaines de langues se rencontrent et se croisent aux frontières. Est-ce alors un grand malentendu ou un parler de la migration qui émerge dans ces territoires de Babel ? Une lingua franca ou à l’inverse une lingua non grata ?

Les contributions pluridisciplinaires sont le fruit de quatre années de recherche de l’équipe Liminal (Linguistic and Intercultural Mediations in a context of International Migrations – ANR, Inalco, 2017–2021) dans les campements, camps et centres d’hébergement et d’accueil pour demandeurs d’asile. Les enquêtes en pashto, persan, arabe(s), ourdou, tigrinya, français, anglais, italien, se sont déroulées au plus près des acteurs, dans la région parisienne, le Calaisis et aux frontières franco-anglaise et franco-italienne. Grâce à une méthodologie originale et une approche pluridisciplinaire à la croisée de l’anthropologie et de la sociolinguistique, l’ouvrage présente une perspective inédite pour aborder par les langues ce qui se joue en migration : une expérience politique, de violences et de résistances. Il tente également de renouveler l’approche, en sciences sociales, de la langue et de ses autres dans les contextes de migration en proposant une méthodologie et une épistémologie interactionnelle.

Avec des contributions de :  Yasmine Bouagga, Naoual Mahroug, Pauline Doyen, Marilou Sarrut, Léo Manac’h, Louise Tassin,  Daniela Trucco, Michel Agier,  Amir Moghani, Shazamane Hacque, Hayatte Lakraa, Marie-Caroline Saglio-Yatzimirsky, Alexandra Galitzine-Loumpet, avec les contributions de Aman Mohamed Saïd, Chérif Yakoubi, et les dessins de Laura Genz.

Cet ouvrage pluridisciplinaire s’inscrit dans la suite des trois publications précédentes du programme LIMINAL, et est étroitement lié à la base de données multilingue et contextualisée MIGRalect.org qui présente et explicite le vocabulaire des migrations contemporaines (2016-2021) dans les camps, campements, centres d’hébergement et de rétention en France et à ses frontières, à partir de leurs usages par les locuteurs exilés (pashto, persan, arabe(s), ourdou, tigrinya, français, anglais, italien, pidgin)

L’ouvrage sera disponible à la vente à partir du 13 septembre 2022 et progressivement mis en ligne en Open access.



Citer ce billet
Alexandra Galitzine Loumpet (2022, 1 septembre). Parution. Lingua (non) grata. Langues, violences et résistances dans les espaces de la migration. Sept. 2022. ANR LIMINAL. Consulté le 26 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/qwh4

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.