Cinéma et migration: filmer les exilés à Paris / 20 mars 2019

en relation avec son séminaire doctoral, L’ANR LIMINAL signale la soirée :

Cinéma et migration

Des campements solidaires au centre humanitaire, filmer les exilés à Paris

Organisé par l’Université Buissonnière en partenariat avec Curry Vavart  au Shakirail ,72 rue Riquet 75018 Paris

Le 20 mars à partir de 18h30

Projection « work in progress »   de En transit, documentaire de Vincent Gaullier et Raphaël Girardot, traduit par l’équipe ANR LIMINAL (Iskra Productions) – Dans le centre de premier accueil ouvert en novembre 2016 par la Mairie de Paris, des hommes sont en transit. Dans ce centre , quelques jours durant, ils se reposent de la rue où ils ont échoué en arrivant en France, apprennent par la préfecture le sort qui leur est réservé puis sont envoyés par cars dans d’autres centres en France. Les parcours croisés de plusieurs réfugiés et la répétition des actes de tri révèlent une froide sentence administrative face à une diversité de situations.

Projection « work in progress » de « Bèriz (Paris). Le Temps des Campements » (Iskra Productions et  EHESS), Film de Nicolas Jaoul – Ce film  revient sur la mobilisation des exilés dans le quartier de La Chapelle durant les mois de  juin et juillet 2015. Soutenus par des voisins et des  militants, les exilés, plusieurs fois expulsés et « évacués », ont tenu à maintenir leur présence afin de faire valoir leurs droits de demandeurs d’asile.

Dans ce film, le réalisateur s’est posé la question suivante: comment les exilé.e.s ont-ils vécu cette mobilisation sur les trottoirs lors de leur arrivée à Paris ?

 

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.