Tous les articles par Marie-Caroline Saglio Yatzimirsky

Ce que peuvent la sociologie et la psychanalyse en temps de haine – 16 avril 2019

Ce que peuvent la sociologie et la psychanalyse en temps de haine

 

16 avril 2019, 17-20h, salle 7, 105 boulevard Raspail 75006 Paris. Entrée libre sans inscription

en partenariat avec le programme Non-lieux de l’exil,  l’Institut de Psychologie de l’Université de São Paulo,  et du  Groupe de recherche Esthétique, Politique et Connaissance de l’Institut de Philosophie de l’Université de Porto.

Avec : Miriam DEBIEUX  (psychanalyste, USP São Paulo),  Caterina KOLTAI (sociologue, psychanalyste, PUC São Paulo) , Ana C. GEBRIM (psychanalyste, sociologue, USP São Paulo, INALCO Paris)

Discutants : Thamy Ayouch (U. Paris-Diderot),  Elise Pestre (CRPMS, U. Paris Diderot / LIMINAL) et Eugenia Vilela (U. Porto, NLE)

Coordinatrices : Marie-Caroline Saglio-Yatzimirsky (INALCO, CESSMA, LIMINAL, NLE), Eugénia Vilela (Université de Porto, NLE), et Miriam Debieux (Université São Paulo)

Présentation des intervenant.e.s :  ici

image du bandeau : ©M-C Saglio-Yatzimirsky, campement le Millénaire La Villette, 4 mai 2018

Langues et grammaires en (Ile-de-) France. Projet

A signaler, ce travail en plusieurs langues du projet Langues et grammaires en (Ile-de-) France, conjointement réalisé par le CNRS, l’INALCO, la MSH Paris Nord, et la Délégation générale à la langue française et aux langues de France (Ministère de la Culture et de la communication) : grammaire, lexique, phonologie, interactions de base. 

exemple avec le kurde sorani.

voir également en urdu, en tibétain, en peul

Nombreuses autres langues disponibles : ici 

Migrations en Afghanistan: culture, décisions et politiques. LIMINAL / CERI-Sciences Po 22 juin 2018

Migrations en Afghanistan: culture, décisions et politiques 

 

14h à 18h – Sciences Po, Amphi Jean Moulin, 13 rue de L’Université 75007 –    Entrée libre avec inscription ici

Liza SCHUSTER (University of London) &  Belgheis ALAVI  JAFARI (Afghanistan Center at Kabul University – ACKU)  présenteront leur recherche  dans deux tables rondes :

  •   Politique migratoire en Afghanistan (Coord.  Hélène Thiollet , CERI, Sciences Po) 
  •  Parcours des familles afghanes et représentations de la migration (Coord. Marie-Caroline Saglio-Yatzimirsky, LIMINAL CESSMA, INALCO) 

Projection en présence du réalisateur de Welcome to Paristan, de Mohamad Reza SAHIBDAD (2017 – 75 min )à partir de 16h30-  

Sediqa, Wajma, Gholam, Latif, Khan, Esmat et les autres ont tous quitté l’Afghanistan en guerre.
Réalisatrice, comédienne, mineur isolé, maçon… Ils ont tous rêvé de Paris. Paris la ville sur laquelle, selon une légende de chez eux, tous les matins des avions répandent du parfum. C’est dans ce Paris que commence leur quête tortueuse et difficile et en même temps pleine d’espoir de régularisation, de travail et d’insertion dans une société qui n’est pas toujours accueillante.
A travers leurs interrogations, leurs peurs et leurs parcours, peu à peu la France leur apparaît sous un prisme différent. Paris, ville d’accueil des réfugiés, Paristan, petit Afghanistan à l’intérieur même de la cité.  (Trailer : https://vimeo.com/234840363)

 

Colloque “Violence et récit : recueillir, transcrire, transmettre” 28-29 mai 2018

Violence et récit : recueillir, transcrire, transmettre.

Les sciences humaines et sociales face aux récits de violence

28-29 mai 2018, Amphi Turing (bât. Sophie Germain) Université Paris Diderot (entrée libre, sans inscription).

Programme : 

28 mai 2018

 9h00 – Ouverture du colloque :  Sibel Agrali, directrice du Centre de soins Primo Levi

9h10- Introduction : Laetitia Bucaille (PU histoire, CESSMA-Inalco) & Marie-Caroline Saglio-Yatzimirsky (PU anthropologie, psychologue, CESSMA-Inalco, LIMINAL)

 9h30 –Panel 1- Le récit de violence, une mise à l’épreuve du locuteur et de son auditoire

Modératrice : Marie-Caroline Saglio-Yatzimirsky  / Discutante : Nisrine Al Zahre (linguiste, EHESS, LIMINAL)

– Alexandra Galitzine-Loumpet (anthropologue, CESSMA-Inalco, LIMINAL) – S’exposer à entendre. Conditions de réception et représentations des sujets en migration 

– Bertrand Piret (psychiatre, psychanalyste, membre fondateur de Parole sans frontière, Strasbourg) – Spécificités de l’écoute psychanalytique de la violence  

10h45 – Pause Café

– Arnold Castelain (psychologue clinicien, SOS Solidarités) – Psychotrauma, jeté de poudre aux yeux et temporalité psychique

 – Daria Rostirolla (psychologue, anthropologue, Centre F. Minkowska) – L’intervention clinique face au récit de violence : approche narrative et construction de soi

12h 30 – Déjeuner

14h – Panel 2- Le récit et ses cadres : médium de sortie de la violence

Modératrice: Raffaela Cucciniello (psychologue clinicienne, anthropologue, CMP la Chapelle) / Discutante : Elise Pestre (MdC Psychologie clinique, psychanalyste, CRPMS Université Paris Diderot, LIMINAL, CET)

Christine Davoudian (médecin, psychothérapeute, Médecins du Monde) – Au sortir de l’enfer : réapprendre à parler

 – Omar Guerrero (psychologue, psychanalyste, Centre Primo Levi) –  La valeur thérapeutique du récit 

 15h15- Pause Café

 – Alessandro Triulzi ( PU histoire, Université de Naples l’Orientale) – Les mots pour le dire : un ‘cercle narratif’ avec des arrivants somaliens à Rome 

–  Colette Le Petitcorps (sociologue, Université de Lisbonne) – Violences psychologiques au travail et isolement social, L’énoncé difficile des récits de bonnes à l’Ile Maurice

17h- 18h- Projection-débat – Kwibuka de Michelle Muller, 36 mn, 2017
Le film retrace la genèse de l’atelier de mémoire créé en 2014 lors de la 20e commémoration du génocide des Tutsi. Après une année de thérapie et un voyage de mémoire, le groupe des grandes mamans a mis en œuvre en 2012 la première cérémonie Kwibuka à la Maison de quartier, qui depuis se déroule chaque année.

Projection suivie d’un débat avec la réalisatrice

 29 mai 2018

Continuer la lecture de Colloque “Violence et récit : recueillir, transcrire, transmettre” 28-29 mai 2018

Lancement ANR LIMINAL, 24 novembre 2017, 14h-18H30

La réunion de lancement du programme ANR LIMINAL  (Linguistic and Intercultural Mediations in a context of International Migrations) aura lieu le 24 novembre 2017, de 14h à 18H30 dans le grand auditorium de l’INALCO, 65 rue des Grands Moulins, 75013 (entrée libre)

Le programme est le suivant :  Programme Kick off Liminal def

14h30 – Ouverture – Mots de bienvenue

Jean-François Huchet (vice-président chargé de la recherche/Inalco)

 Séverine Boué (Agence nationale de la recherche)

15h – Présentation du programme LIMINAL

Marie-Caroline Saglio-Yatzimirsky, Alexandra Galitzine-Loumpet,  Amir Moghani, Peter Stockinger

16h – Pause-Café

16h15 – Recherches croisées / Programmes 

ANR BABELS / Stefan le Courant & Anaik Pian

ANR REMILAS / Nicolas Chambon & Anna-Claudia Ticca

17h – Partenaires associatifs : situations, attentes 

Plateforme Service Migrants (Dunkerque) / Martine Devries (Présidente)

Emmaüs Solidarité (Paris) / Aurélie El Hassak Marzoratti (Directrice générale adjointe) Matthieu Mirta  (Chargé de mission Migrants & responsable de la bulle au centre de premier accueil de la Chapelle)

ISM Interprétariat / Stéphanie Larchanché (Présidente) et Aziz Tabouri (Directeur)

17h45 – Echanges

18h15 – Verre de bienvenue

 

 

 

Image du logo : “Baptism” (1998), Courtoisie Barthélémy Toguo & Bandjoun Station (Cameroun). Avec nos remerciements.

 

ANR LIMINAL

Le programme LIMINAL porté par l’INALCO et financé par l’Agence Nationale de la Recherche traite des interactions et médiations langagières et culturelles entre acteurs en situation de crise migratoire et humanitaire, telle que celle-ci se développe en France depuis 2015 (création de camps et campements d’ampleur, développement de centres d’accueil). Il mobilise des chercheurs de différentes disciplines en SHS (linguistique et sociolinguistique, sémiotique, anthropologie, sociologie, études sur la migration, psychologie) pour mener conjointement en cinq langues (urdu, dari, farsi, amharique, arabe) des études de terrain sur les pratiques de médiation linguistique et interculturelle dans des camps et des lieux d’accueil et d’hébergement diversifiés, formels et informels, auprès d’une pluralité d’acteurs sociaux (institutionnels, associatifs, populations migrantes). Son objectif scientifique est d’étudier les enjeux théoriques et pratiques des stratégies d’interaction et de médiation, les malentendus ou insuffisances (usages inappropriés, mécompréhensions interculturelles, situations bloquées, émotions dysphoriques) et de proposer, à terme, des outils à destination de la recherche, des acteurs sociaux et des services publics (glossaires lexico-terminologiques multilingues, documentations textuelles et audiovisuelles, portail web, outils pédagogiques). Ce programme de recherche offrira l’opportunité de valoriser compétences linguistiques, dispositifs de solidarité, co-actions ; de circonscrire les difficultés ; d’apporter le concours d’une recherche plurilingue et pluridisciplinaire à des éléments de formation et de documentation destinés à un large public (recherche, associatif, ONG, travailleurs sociaux, bénévoles et exilés).