Archives par mot-clé : interprètation

ateliers liminal 2020 : vocabulaire(s) des migrations – programme

Le séminaire du programme ANR LIMINAL, se transforme cette année en ateliers consacrés aux Vocabulaires, parlers, politiques des migrations . 

 dates : 29 janvier, 12 février, 11 mars, 1er avril, 13 mai, 29 mai 2020   (coord. M.C. Saglio Yatzimirsky et A. Galitzine Loumpet)

lieu : Maison de la recherche, Inalco, 2 rue de Lille 75007 Paris, salle L04.

Il s’agira de réfléchir aux définitions possibles d’un vocabulaire de la migration qui soit avant tout un vocabulaire des sujets en migration et en exil : mots ressources de l’asile, mots frontières entre l’administration et ses utilisateurs, les demandeurs d’asile, les avocats,  les travailleurs sociaux, les personnels des associations ou les militants; termes malentendus. Ce vocabulaire qui s’invente dans les campements et les centres, sur les routes ou contre les politiques d’asile, qui s’ancre dans chaque spécificité langagière et socio-culturelle et glisse d’une langue aux autres,  n’atteste pas seulement d’une puissance d’agir des sujets qui serait d’abord puissance de nommer, politique du langage plutôt que langues du politique; il éclaire les bricolages et inventivités, les appropriations, les espaces de rencontre et de résistances. Il interroge de la même façon, les fonctions et les positionnements, des interprètes et traducteurs en premier lieu, mais aussi des autres acteurs, chercheurs y compris.

Enfin, la question est également celle d’un renouvellement conceptuel : s’il fallait trouver un terme remplaçant celui de « migrant », en quelque sorte corrompu par l’usage médiatique et politique, quel serait-il  ? Existerait- il un équivalent dans les langues concernées qui puisse être introduit en français, porteur d’une charge sémantique renouvelée et en quelque sorte déplacée ?  Gharib, l’exilé, l’étranger ou, plus largement employé encore et compris dans plusieurs langues, Muhajir, le régfugié, terme souvent employé à Calais ? 

Les premières discussions auront lieu en ateliers fermés, réunissant étudiants médiateurs du Diplôme inter-universitaire Hospitalité, Médiations, Migrations (H2M) Inalco – Université de Paris,  doctorants de l’Inalco et membres de l’équipe multidisciplinaire de LIMINAL. Le produit de ces réflexions communes sera par la suite partagé avec un plus large public : acteurs, chercheurs, aidants …. Chaque séance publique fera l’objet d’une annonce particulière.